Infrastructure

Collecte

Le système de collecteur d'égout possède une longueur d'environ 34.2 km et permet de recueillir les eaux usées à partir de quelque 80 tuyaux d'évacuation. Ce système va du pont-chaussée aux limites de la ville de Dieppe, au chemin Dover; et du pont-chaussée au ruisseau Creek, à Riverview. Un grand tunnel relie l'égout collecteur de Moncton à la station de pompage principale située à Riverview. Ce tunnel possède un diamètre de 1 600 mm, et le béton ayant servi à sa construction a été coulé sur place.

Il y a de plus huit (8) stations de pompage à distance pour les zones à faible élévation ainsi que pour transporter les eaux usées vers le système de la CEUGM.

  

Station de pompage principal

La station de pompage principale est une grande structure cylindrique en béton qui se situe 29 mètres sous terre et dans laquelle se déversent toutes les eaux usées du Grand Moncton. Cette station possède un réservoir de puits et un puisard.  Le réservoir de puits comporte deux sections. Le puisard abrite quatre pompes d'une puissance de 450 kW pouvant déplacer 1 000 litres par seconde. La station possède de plus un système de secours au diesel afin d'éviter les interruptions. 

  

Prétraitement

Le prétraitement se fait par dégrillage et dessablage. Les grilles à barreaux permettent de retenir les objets solides, les chiffons et les matières plastiques susceptibles de nuire aux procédés de traitement.  Ces matières sont alors  transportées vers l'installation d'élimination des déchets solides de la région. 

Grilles fines et Dessableurs

La deuxième étape importante du procédé de traitement consiste à retirer les matières solides lourdes non biodégradables qui nuiraient aux étapes du procédé et entraîneraient une usure excessive. Quatre (4) dessableurs aérés sont utilisés à cette fin. Les sables sont éliminés en pompant les boues liquides et en retirant l'eau de ces dernières à l'aide d'hydrocyclones et du  classificateur.

 

Clarificateurs primaires

La procédé de traitement primaire avancé induit par des agents chimiques fait appel à quatre noveaux clarificateurs primaires ont été mis en service en 2019. Une fois le procédé biologique complet mis en service, les nouveaux clarificateurs primaires assureront la décantation en aval du bioréacteur ainsi que le traitement amélioré chimiquement pendant les périodes de débit trés élevé. Le volume combiné des quatre clarificateurs primaires est de 13 millions de litres, ce qui équivaut à conq piscines olympiques. Les clarificateurs primaires peuvent accueillir des débits allant de 90 à 143 millions de litres par jour, voire davantage avec l'utilisation de coagulants chimiques.

Clarificateurs secondaires

Une fois le bioréacteur mis en service, le procédé fera appel à trois clarificateurs (qui existent déjà) ainsi qu'à un nouveau clarificateurs de 39 mètres de diamètre. Les trois clarificateurs actuels, dont l'équipement a été remplacé en 2019, permettent une décantation naturelle plus longue des matiéres solides en suspension. Les boues sont continuellement raclées et poussées vers le centre par un bras rotatif muni de racleurs; ces boues sont ensuite pompées.

 
 

Centrifugeuses d'assèchement

Les boues liquides sont acheminées au pavillon d’assèchement où elles peuvent être stockées et traitées avant leur assèchement.  Le procédé d'assèchement se fait à l'aide de trois (3)  centrifugeuses capables de traiter 3 600 kg de matières sèches par heure. Le système comprend également des pompes d'alimentation, un système de polymère, des transporteurs à vis et des transporteurs à bande qui permettent d'acheminer les matières solides asséchées vers l'installation de chargement.

Stabilisation à la chaux

Les installations en question possèdent un silo d'entreposage de la chaux et un mécanisme de transfert permettant de procéder au prétraitement des boues, ainsi que pour augmenter le pH suite à leur assèchement de manière à pouvoir réduire les agents pathogènes avant le transfert vers l'installation de compostage.

Sous-produits et compostage

 Les sous-produits issus du processus de traitement sont principalement de nature organique. Dès que ces sous-produits sont soumis au compostage, ils peuvent servir à de nombreuses fins, comme l'amendement des sols, l'horticulture, les gazonnières, etc. Pour en savoir plus, se rendre sur la page Installation de compostage.

 

 

 

© CEUGM, 2014. Tous droits réservés.